Pourquoi nous cousons avec du polyester recyclé | The Extra Smile

Nous livrons depuis la Belgique. Livraison gratuite en Europe au delà de 150 euros. Votre achat rend votre environnement plus vert et le monde plus juste.

Pourquoi nous cousons avec du polyester recyclé

Lorsque nos prototypes ont vu le jour en février 2019, nos ateliers de fabrication au Cambodge (Fairsew et Pour Un Sourire d'Enfant) utilisaient alors du fil de couture en polyester. Ce fil reste le moyen le plus utilisé dans la mode aujourd’hui car il offre un choix de couleurs impressionnant mais également un coût de production et d’achat très bas.

Parce que Heleen et moi voulions éviter le polyester, nous avons trouvé, grâce à l’aide d’Anneliese, fondatrice et gérante de Fairsew, une alternative au polyester dit vierge.

Quelles sont les alternatives au fil à coudre en polyester ? Le coton est l'une des alternatives au fil à coudre en polyester (vierge), mais il manque souvent de résistance. C'est pourquoi, pour notre première collection, nous avons choisi le fil à coudre en polyester recyclé d'A&E, fabriqué à partir de bouteilles d'eau en plastique recyclées. Ce qui est plutôt cool, à notre avis. Cela dit, nous gardons les yeux ouverts pour trouver des alternatives nouvelles et innovantes.

Humm, je vous sens dubitatifs… vous pensez certainement que les fils de coutures sont la plupart du temps invisibles et ne représentent qu’une infime partie du vêtement final, alors quelle importance s’ils sont en polyester ? De plus, en utilisant du polyester recyclé, nous ne l'éliminons pas vraiment, nous ne faisons que prolonger son cycle de vie et ralentir la demande de polyester vierge.

Quel est le problème ? Et pourquoi consacrons-nous un blog à notre fil à coudre ? Vous allez vite comprendre pourquoi nous avons cherché une alternative en lisant la suite. 😉


LE POLYESTER, C’EST QUOI AU JUSTE ?

Par définition, le polyester désigne un ensemble de polymères (ensemble de molécules), lesquels sont utilisés pour divers besoins, allant du textile jusqu'à la bouteille en plastique. Le polyester est donc une fibre synthétique (issue de procédés chimiques). Lors de sa fabrication, il nécessite l’usage de pétrole, une ressource non renouvelable à l’échelle humaine et polluante. Il faut environ 1,5 kg de pétrole pour fabriquer 1kg de Polyester.

En bref, pour faire simple, le polyester est une sorte de plastique… A lui seul il représente plus de 80% des fibres synthétiques et plus de 50% des fibres produites au monde ! On le retrouve partout, autant dans les textiles utilisés pour l’ameublement, l’automobile,… mais en grande majorité dans le prêt-à-porter ! Nous produisons 8323 kg de polyester à chaque seconde dans le monde, soit environ 240 millions de tonnes par an, alors que le coton représente 27 millions de tonnes.

Si l’on arrive très bien à concevoir l’impact environnemental d’un tissu polyester de par son procédé de fabrication gourmand en eau et toxique par les émanations produites ou encore par le problème que pose son recyclage (car cette fibre n’est au final que peu recyclée – de plus en plus certes– mais par rapport au volume produit, il s’agit d’une goutte d’eau), il est plus difficile de se rendre compte que son impact le plus vicieux et le plus néfaste provient de notre lavage en machine à laver familiale…

En effet, chaque lavage d’un vêtement en polyester ou en acrylique libère environ 2000 micro particules (inférieures à 1mm), définies comme des débris de plastique ou micro-plastiques, dans les eaux de lavages, particules si fines qu’elles ne seront pas récupérées par les stations de traitement des eaux usées et finiront leurs courses dans les rivières, fleuves et les océans, polluant de façon invisible mais néanmoins durable l’eau dont nous avons besoin pour vivre !

Ces microparticules de polyester et d’acrylique (à 80% les micro-plastiques présents dans les milieux aquatiques sont issus de ces deux types de fibres synthétiques) ne finissent pas leur « vie » à flotter éternellement dans l’eau salée de nos mers. Non, elles transitent par les organismes sous-marins : poissons, crustacés, algues, … qui les absorbent bien malgré eux lors de leurs activités quotidiennes (à l’image des particules émises par les pots d’échappement, que nous assimilons aussi bien malgré nous, mais il est difficile de vivre sans respirer !).

Puis, elles finiront leur course tel un cercle vicieux dans nos assiettes et dans notre corps.

Imaginez ses 240 millions de tonnes de matières plastique produites chaque année dans le monde, transformées en des millions de petites particules, voyagent par les réseaux d’eaux usées jusqu’aux océans. Une fois le voyage sous terre terminé, le plastique flotte à la surface de l’eau et se regroupe sous forme de gyres, de gigantesques tourbillons d’eau océanique formé d’un ensemble de courants marins, menaçant l’écosystème marin tout entier, c’est la formation de « continents de déchets ». Ca fait froid dans le dos.


LE POLYESTER RECYCLÉ AUSSI APPELÉ RPET. COMMENT CA MARCHE ?

La fabrication de cette fibre ultra-durable commence par des camions chargés de bouteilles en plastique, mais uniquement des bouteilles transparentes, qui fournissent une base neutre pour l'application de colorants. Les bouteilles sont dépouillées de leurs étiquettes et déchiquetées en minuscules morceaux qui ressemblent à des confettis en plastique. L'ambiance festive est appropriée: le recyclage des plastiques à usage unique réduit considérablement les émissions de gaz à effet de serre par rapport à la production de polyester vierge. La consommation d'eau est également considérablement réduite pendant la production. Ces morceaux de plastique sont ensuite convertis en minuscules granules, fondus et filés en fil.


Pourquoi le polyester recyclé est-il une alternative durable ?

Tout d'abord, le polyester recyclé donne une seconde vie à un matériau qui n’est pas biodégradable et qui se retrouverait autrement dans les décharges ou dans l’océan. Deuxièmement, il nécessite beaucoup moins de ressources que le polyester vierge pour sa conception, même s'ils sont presque identiques en termes de qualité. La production de polyester recyclé nécessite 59 pour cent d'énergie en moins par rapport au polyester vierge, selon une étude de 2017 de l'Office fédérale de l'environnement (OFEV). Le WRAP (Worldwide Responsible Accredited Production) estime que la production de rPET réduira les émissions de CO2 de 32 pour cent par rapport au polyester ordinaire. De plus, le polyester recyclé peut contribuer à réduire l’extraction de pétrole brut et de gaz naturel de la Terre pour produire plus de plastique.

Cependant, le recyclage a ses limites. De nombreux vêtements sont faits d'un mélange de polyester et d'autres matériaux, ce qui les rend difficiles à recycler. Il y a toutefois des progrès à faire. De nombreux vêtements ne sont pas fabriqués uniquement à partir de polyester, mais plutôt d'un mélange de polyester et d'autres matériaux. Dans ce cas, il est plus difficile, voire impossible, de les recycler.

Et n’oublions pas que tout comme le polyester vierge, le polyester recyclé libère des micros plastiques. A vos guppyfriend bag !

Nous sommes fières d’avoir trouvé une alternative au polyester vierge et même si cela ne concerne que nos fils de couture, nous participons, à notre petite échelle, à la #fashionrevolution.

Alors oui, le coût d’une bobine de fil en polyester recyclé est dix fois plus cher que du polyester vierge, mais nous sommes convaincues que cela vaut la peine, pas vous ?


CONSEIL

  1. N’achetez pas de vêtements neuf en polyester.
  2. Si vous possédez des vêtements en polyester (recyclé),
  3. utilisez un sac Guppyfriend dans la machine à laver ; il récupère les microplastiques et arrête leur voyage vers nos océans. Important : ne lavez jamais votre sac guppyfriend, car cela ne ferait que libérer les microplastiques dans les eaux usées. Important : ne lavez jamais votre sac guppyfriend, car cela ne ferait que libérer les microplastiques dans les eaux usées.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés