Moving the needle for apparel workers | The Extra Smile

Nous livrons depuis la Belgique. Livraison gratuite en Europe au delà de 150 euros. Votre achat rend votre environnement plus vert et le monde plus juste.

Prendre le virage de l'équitabilité avec les travailleurs cambodgiens de l’industrie de la mode.

Les gens nous demandent souvent pourquoi nous avons choisi de produire au Cambodge?

Voici les raisons qui nous ont amené à produire notre première collection en terre khmère.

Lorsque Samantha et moi avons décidé de travailler ensemble, l'une de nos motivations était d'avoir un impact positif sur la vie des gens qui contribuent à la création de nos vêtements. La Campagne pour des Vêtements Propres et l'appel mondial en faveur d'une #fashionrevolution nous avaient ouvert les yeux sur les conditions inhumaines dans lesquelles de nombreux travailleurs asiatiques produisent la mode au prix le plus bas possible.

Samantha s’est donc concentrée sur la recherche d’ ateliers de production qui garantissaient des conditions de travail sûres et équitables pour leurs employés, et qui acceptaient également de produire en petites quantités. Plus facile à dire qu'à faire ! Après de long mois et avec l'aide de Léa et Mathilde du projet Green is the New Black project, nous avons trouvé Fairsew et Pour Un Sourire d’Enfant, les deux situés à Phnom Penh, la capitale du Cambodge.

Aussitôt, Samantha s’est envolé direction le pays du sourire! Elle a pris le temps de rencontrer les deux ateliers et a effectué un audit pour s'assurer que leurs valeurs étaient alignées sur les nôtres, et qu'ils pouvaient garantir à leurs employés un environnement de travail sûr et un salaire décent. Découvrez une interview d'Anneliese Hemly de Fairsew et visitez le site de l'ONG française Pour Un Sourire d'Enfant et son atelier qui s’est récemment décidé à produire pour des marques extérieures, tels que The Extra Smile!


Quelle est la situation des travailleurs cambodgiens dans le secteur de la mode ?

Le Cambodge connaît l’une des croissances économiques la plus rapide au monde, avec pour principale industrie celle de la fabrication de vêtements. Elle représente à elle seule 80% des recettes d'exportation du pays, principalement vers l'Union européenne et les États-Unis. C'est aussi le plus grand employeur du pays, avec un million de personnes réparties dans plus de 600 usines.

En janvier 2019, le salaire minimum d'un ouvrier dans la confection a été fixé à 182 USD par mois, somme qui ne suffit pas à couvrir les besoins essentiels tels que; la nourriture, l'eau, le logement, les soins de santé et le transport. Cela entraîne une pauvreté extrême et concerne une majorité de femmes et implicitement leurs familles. Leur santé est mise en danger et augmente leur risque de mourir prématurément.

En outre, la plupart des usines appartiennent à des investisseurs étrangers, qui ne ré-investissent pas leurs bénéfices au Cambodge.


L'impact de The Extra Smile

Notre objectif est d'améliorer la vie des travailleurs de l'industrie de la mode, en créant des emplois décents. Plus il y a d'emplois qui offrent un salaire correct et des conditions de travail sûres, moins les gens auront besoin d'endurer les conditions d'un esclavage dit moderne.

Les clients qui achètent nos vêtements aident à créer ces lieux de travail décents. Et cette simple action peut mener à ce qu’un plus grand nombre d'enfants soit scolarisé , au lieu de travailler dans des conditions déplorables . Plus nous créerons des lieux de travail décents, plus les géants de l’industrie de la mode se sentiront obligés d'en faire autant.

C'est ainsi que nous prenons le virage de l'équitabilité. Nous commençons petit, mais nous avons de grands projets.

Nous construisons The Extra Smile entourées d’une multitude de gens formidables, y compris vous.


A propos de "Pour Un Sourire d'Enfant"

Pour Un Sourire d’Enfant est une ONG française dont la mission est de sortir les enfants de l'extrême pauvreté et de les guider vers un emploi qualifié, digne et bien payé. Pour ce faire, six programmes principaux - adaptés aux besoins des enfants - ont été développés : nourrir, soigner, protéger, éduquer, former pour un emploi, aider les familles. Leurs écoles accueillent plus de 6 000 enfants dans tout le Cambodge. La production des uniformes, autrefois fabriqués à l'extérieur, est maintenant assurée par leur atelier de Phnom Penh : Atelier de couture PSE. Composé principalement de femmes, l'atelier produit plus de 18 000 uniformes par an et a développé sa propre marque de mode et d'accessoires : le cartable de Chanda. L'atelier s'est récemment ouvert aux marques de mode et nous sommes fières d'être associées à leur atelier éthique. Sopharit, chef d'atelier, est un homme passionné, ouvert et généreux. Il est à l'écoute de ses employés et de ses clients. Notre équipe de trois femmes merveilleuses (Khayly, Sina et Dara) et Sopharit s'occupent de notre collection et apportent leur savoir-faire sur chaque modèle. Tous les employés de l'atelier de couture PSE bénéficient d'une formation gratuite de six mois dans les écoles de formation professionnelle PSE. Tous ont plus de 18 ans et sont payés au-dessus du salaire moyen au Cambodge, ils ont une assurance et les frais médicaux sont couverts. Ils travaillent du lundi au vendredi de 8 h à 16 h et travaillent rarement voir jamais le weekend, le tout dans un environnement sécurisé.

A propos de Fairsew

Sous la direction d'Anneliese Helmy, une femme de caractère travaillant dans le secteur de la mode depuis plus de 30 ans, Fairsew offre un service impeccable et démontre que nos vêtements peuvent être fabriqués de manière à ne pas nuire à l'environnement ou à exploiter les gens. Chaque mois, les employés reçoivent un salaire fixe qui leur permet de subvenir à tous leurs besoins tout en réalisant des économies. Les employés participent à la prise de décision et définissent les objectifs et les aspirations de l'équipe. Des soins de santé subventionnés sont fournis, ainsi que des congés de maternité, des congés annuels et tous les jours fériés. Des cours d'anglais sont également offerts deux fois par semaine. La mission de Fairsew est de montrer qu'il est possible de confectionner des vêtements et de rémunérer les employés de façon équitable, en fonction de leurs compétences. L'objectif environnemental de la Fairsew est de stocker et d'utiliser autant que possible leurs déchets. Ainsi, elle fabrique des fils à partir de restes de jersey pour créer des écharpes et des jouets pour animaux domestiques, développe de nouveaux produits en utilisant des restes de tissus pour fabriquer des sacs, des hauts ou des vestes. 70% de notre collection inaugurale est réalisée chez Fairsew. Sopheak, la directrice de l'atelier, et son équipe font un travail formidable où chaque détail compte. Nous sommes fières de confier notre production à cet atelier social et équitable.

Guerre et paix au Cambodge

Le Cambodge a une histoire riche et fascinante, avec la fondation de l'empire khmer au début du IXe siècle. Les Khmers étaient animistes et croyaient que les esprits habitaient la terre et les arbres. Plus tard, l'hindouisme et le bouddhisme ont coexisté avec les croyances traditionnelles et les temples riches et puissants, comme Angkor Wat.

En 1863, le Cambodge devient un protectorat français, leur roi demandant aux Français de le protéger des Thaïlandais et des Vietnamiens qui, à tour de rôle, envahissent et exploitent le pays depuis le XVe siècle. Sous la domination française, l'industrie du caoutchouc s'est développée et des routes et des chemins de fer ont été construits. Cependant, la France a prélevé de lourdes taxes, avec pour conséquence l'enracinement du nationalisme cambodgien. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Japonais occupent le Cambodge et déclarent l'indépendance du pays en mars 1945, statut de courte durée puisque les Français reprennent le pouvoir en octobre de la même année.

En 1968, les communistes déclenchent une guerre civile et le Cambodge est rebaptisé République khmère. Pour mettre fin au communisme, les Américains bombardent le pays en vain, les communistes s'emparent de Phnom Penh le 17 avril 1975. Ainsi débute le règne des Khmers rouges, avec Pol Pot à leur tête; Une ère terrifiante.

Pol Pot décide alors que le pays doit se tourner entièrement vers l’agriculture et interdit toute propriété privée. Cela implique que tous les citadins sont contraints de s'installer à la campagne et de travailler la terre. Les fermes collectives ont pour objectif de cultiver trois tonnes de riz par hectare. Les gens sont forcés de travailler de longues heures et ne reçoivent que très peu de nourriture. Beaucoup tombent malades et meurent d'épuisement et de malnutrition.

La religion est interdite et les personnes prises en flagrant délit de prières sont exécutées. Les relations familiales sont interdites au motif que les parents exploitent leurs enfants. La moindre infraction aux règles donne lieu à des exécutions; rechercher de la nourriture, faire preuve de paresse ou encore se plaindre suffisent à être exécuté.

Les Khmers rouges assassinent les intellectuels; le simple fait de porter des lunettes ou parler une langue étrangère sont considérés comme des délits et punissables par la loi.

Il n'existe pas de chiffre exact quant au nombre de personnes exécutées par Pol Pot et les Khmers rouges, mais on estime qu'ils seraient entre 1,5 et 3 millions.

Cette situation cauchemardesque pris fin "grâce" à une guerre contre le Vietnam. Les Vietnamiens ont envahi le Cambodge en décembre 1978 et l'ont rapidement emporté. Malheureusement, Pol Pot a réussi à s’échapper. Les Khmers rouges ont poursuivi une guérilla contre les Vietnamiens qui se sont finalement retirés du Cambodge en 1989.

En 1991, l'Accord de paix de Paris impose l'abandon du communisme et la tenue d'élections constitutionnelles en 1993. Les Khmers rouges refusent de participer aux élections et poursuivent leur guérilla. Pol Pot meurt en 1998. Depuis la paix est revenue au Cambodge.

Trois décennies de guerre civile ont laissé un sombre héritage de plus de cinq millions de mines encore actives. Le Cambodge compte plus de 40 000 amputés, l'un des taux les plus élevés au monde.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés